Bilans scolaires....

Publié le par apres21h

"Donne moi ta main... et prend la mienneeeee, la cloche a sonnéeeeeeee, ça signifieeeeeeeee, la rue est à nousououououou, que la joie vienneeeeeeeeeeee, mais oui mais ouiiii, l'école est finieeeeeeeee".

 

Tu connais surement cette ritournelle mon ami, sauf peut-être si tu as vécu en autarcie depuis ta naissance, ou que tu as passé l'éssentiel de ta vie dans un autre pays que la france. Cette chanson de Sheila célèbre la fin des cours, et plus généralement la fin de l'année scolaire. 

 

Alors voilà, l'année scolaire s'est terminée le 5 juillet, mes loulous ont rangé leurs affaires, et ils profitent dores déja de leurs vacances (pluvieuses...). Il est temps pour moi, comme à chaque fin de cycle de faire le bilan de l'année scolaire écoulée.

 

vacances-scolaires-quebec.jpg

 

Commençons par ma puce.

Cette année scolaire était sa première année d'école. Et il n'y a quasiment que du positif:

Ma louloute qui n'a fait que des progrès (avec quelques phases de stagnation), est décrite comme une petite fille bien intégrée à la classe, et appréciée de ses camarades. Elle a su donner le meilleur d'elle même tant sur les apprentissages scolaires que sociaux. Il faut dire que son maître de P.S est une perle de l'éducation nationale, et je rêve d'un monde ou tous les enseignants auraient sa motivation, son ouverture d'esprit, son sens de la pédagogie, son empathie et son humanité... Ha!.. utopie quand tu nous tient.

 

De négatif je n'ai à déplorer que le retrait de l'AVS qui était présente à ses cotés à la rentrée.

En effet, à notre grande surprise, une auxilliaire lui avait été accordée dès le jour de la rentrée dans l'attente de sa notification MDPH. Cette AVS avec qui le courant est immédiatement passé, connaissait très bien les enfants porteurs d'autisme. Elle était formidable, et tout ce passait à merveille.

 

Et puis une semaine avant les vacances de toussaint, celle-ci lui a été retirée du jour au lendemain, et envoyée auprès d'un autre enfant (qui venait de recevoir sa notification). Ce qui m'a agacé dans ce retrait n'est pas qu'un autre enfant ai bénéficié de l'AVS de ma fille (ca c'est plus que normal), mais bien qu'on lui ai retiré sans prévenir. S'en ai suivit une période d'errance pour ma puce, et ironie du sort, la notification pendant les vacances...

Enfin après les vacances de février, une nouvelle AVS est arrivée. Et bien que je n'ai rien à lui reprocher et que tout ce soit bien passé, je n'ai jamais accroché avec elle, et m'a puce n'était pas aussi proche d'elle qu'elle l'était de l'autre AVS (dont elle me parle encore).


Mais finalement, cette année était vraiment très positive.

 

gai.jpg

 

Passons à ma fripouille... Et là c'est tout l'inverse... Je n'ai quasiment que du négatif:

 

Rapelles toi, dans cet article je te disais combien j'étais contente de la rentrée scolaire de mon fiston.... (on ne pourra pas m'accuser d'avoir eu des préjugés négatifs sur son enseignante).

Pourtant, et même si je ne peux rentrer dans les détails (je t'en parlerai dans différents autres post en cours d'écriture), je crois n'avoir jamais rencontré une personne aussi obtue, (pas même l'enseignante de l'année dernière, qui était pourtant un cas), démotivée, et surtout intolérante à la différence.

Les demandes d'aménagement préconisées (par les thérapeutes suivant notre fils) ont essuyées un refus systématique. Rien de ce qui avait été proposé en équipe éducative (je te prépare un article pour t'expliquer en quoi cela consiste) n'a été appliqué. Toutes les documentations, propositions de supports d'aide , proposition d'aménagement, on été écarté par "C'est impossible à mettre en place", sans même avoir pris le temps de les parcourir et sans rien proposer d'autre.

Impossible donc d'alléger l'écriture (il de de grosses difficultés graphomotrices) en la limitant au strict nécésssaire (poésies polycopiées par exemple), de privilégier l'évaluation à l'oral, d'instaurer un systeme de récompense, de faire autrement que de le priver de récréation, de sport ou d'art plastique et de lui donner des lignes à copier lorsque le travail n'est pas fait correctement. Impossible également, de nous communiquer régulièrement les avancées par mail ou dans le cahier de correspondance, ni de nous rendre compte de quelque manière que ce soit de ses difficultés du moment... Et tout celà pour une seule raison: "Apprendre c'est souffrir, sans souffrance point d'apprentissage". Or il semble que fiston refuse de souffrir (oui c'est incroyable!...)

 

Autant te dire, que les relations ont été tendues. Ma fripuouille c'est peu à peu refermé sur lui-même, ne nous racontant rien de ses journées. Et puis nous lachant au détours d'une conversation que cela faisait une semaine, qu'il était privé de sport ou de récréation. Parfois aussi il se dénigrait, arguant que s'il était envoyé dans une classe de CP finir son travail (avec les petits comme cela s'est humiliant) pendant que ses copains faisaient du dessin (il adore ça), c'est qu'il était bête et nul.  Que de paroles difficiles à entendre pour une maman, surtout lorsque l'on sait que son enfant est hypersensible, et qu'il cache souvent son mal-être part une apparente décontraction...

 

Stigmatisé en permanence comme étant le cancre de la classe, son estime de lui-même est redescendue au plus bas, et ses copains lui ont tourné le dos, il a fini donc l'année, seul et persuadé de n'être qu'un mauvais garçon... Et il a accumulé beaucoup de lacunes sur les matières qui ne l'interesse pas puisque ce sont justement ces matières sur lesquels son enseignante a le plus âprement defendu sa vision des choses...("Non il n'aura pas d'exercices à trous en grammaire! il devra recopier toutes les phrases...")

 

Nous avons envisagé de le changer d'école. Mais les écoles privées des environs sont soient trop loin, soit trop cher, soit "complètes". Et en France, changer d'école primaire publique sans déménager, est quasiment impossible (En raison du financement des écoles primaires par les mairies, qui ne veulent pas acceuillir d'enfant dont les parents ne payent pas d'impôts à la commune et accéssoirement pas "d'enfants à problèmes"... No comment.)

 

Le seul point positif de tout celà, il passe en CM1... mais avec une apréciation qui veut tout dire à elle seule: "(...) la quantité de travail fournie est insufisante(...)"- oui parce que selon son enseignante s'il n'écrit pas ce n'est pas qu'il ne peut pas c'est qu'il ne veut pas. Et la ou j'ai des envies de meurtre "malgré la différentiation (quantité, aide)"...

 

triste.jpg

 

Voilà pour cette année...

 

Il nous reste encore les 2 mois d'été pour, trouver une nouvelle école pour notre fiston (je ne désespère pas), et pour voir ce que l'on peut faire auprès de l'académie, au cas ou il retournerai effectivement dans son école (j'ai récupéré un contact, on verra bien!), et aussi préparer la puce au changement d'enseignant et de classe, et puis profiter un peu de nos vacances qui vont bientôt arriver... 


 

 

Publié dans Et les enfants

Commenter cet article

Chrodegang 16/09/2012 19:23

Apprendre, c'est souffrir???????
Même dans les BO de l'educ nat, ils n'en sont plus là... Ces propos méritent un rapport à l'inspecteur et au recteur, ni plus ni moins. Que certains enfants différents soient trop compliqués à
prendre en charge par un enseignant non spécialisé, ça peut arriver, mais il faut que ce soit un cas vraiment très extrême (malheureusement, ça existe), et si on fait un PPRE c'est pas pour les
chiens, faut l'essayer avant de dire que c'est pas faisable. Si ça fait trop à mettre en place (faut pas rêver, en fonction des aménagements ça peut réellement demander une charge de travail
supplémentaire considérable à l'enseignant), on peut mettre en place les choses graduellement aussi... Pour aider les enseignants normalement il y a des conseillers pédagogiques à contacter ou
l'inspecteur, qui sert à ça aussi. Bref, que ça puisse être difficile (les propositions, c'est joli, les mettre en pratique, c'est pas forcément évident ni immédiatement efficace) ça se comprend,
mais un refus catégorique de tout n'est pas acceptable...

Nadine 26/07/2012 20:28

Laisse sa chance à la nouvelle enseignante, mais prends rendez-vous avec elle à la fin de septembre (qu'elle ait eu le temps de connaître ton fils) pour expliquer le passé et les soucis que tu te
fais.
Il n'y a pas que des personnes obtues dans l'Education Nationale !!!

apres21h 06/08/2012 23:10



Bin non, mais toutes les enseignante obtues sont dans mon village!... 


Plus sérieusement, j'espère que le portrait de nous et de notre fils qu'aura dépeins l'ancienne enseignante à la nouvelle, ne sera pas trop négatif (c'est ce qui m'embête, parce que c'est avec
des a priori négatifs qu'il a commencé chaque années scolaires). L'équipe enseignante est très soudée, et en place depuis longtemps, ce qui leur donne l'impression de ne pas avoir a se remettre
en question.


 



Nadine 20/07/2012 18:28

Instit moi-même, je vois parfois des collègues bizarres aux discours très discutables ...
Comment peut-on dire qu'un enfant différent n'a pas sa place à l'école publique ? C'est cette personne qui n'a pas sa place dans l'enseignement, à mon sens !!!
Les réunions d'équipe éducative font l'objet d'un compte-rendu écrit, si l'enseignant ne respecte pas les décisions par pure mauvaise volonté(comme ça me semble le cas ici), ou pour ne pas avoir un
peu de travail en plus, tu peux en référer à la MDPH et à l'inspecteur de circonscription qui rencontrera l'enseignant et lui demandera des comptes sur ce qui a été fait suite à la réunion ...
Autre chose : il est formellement interdit de priver un enfant de la totalité d'une récréation et inepte de le priver d'arts plastiques ou de sport ... pourquoi pas de maths ou de dictée, alors
???
Ton fils aura t-il encore la même maîtresse à la rentrée ? N'est-il pas possible de voir le directeur pour changer cet état de choses ? (c'est en son pouvoir)
Ne te décourage pas, il faut absolument rappeler cette enseignante à ses devoirs et si besoin lui faire rappeler par son supérieur (l'inspecteur).

apres21h 21/07/2012 19:04



Merci de ton commentaire.


Concernant le compte rendu écrit des équipes éducatives, il est très succint du genre "mise en place d'aide diverses", sans qu'il y ai le détail.


Quant au fait de contacter l'académie, je m'y suis refusé jusqu'a présent, en me disant que c'était peut être trop radical, et que vivant dans une petite commune, je serais regardé par le corps
enseigannt comme étant "le parent d'élève qui a appelé l'académie".


 


Vraiment ça me désole! 6 années d'écoles, 1 enseignant fantastique, 2 moyens(mais dans les limites du raisonnable), 1 un peu obtue, 2 franchement fermées. ce qui est sûrr et je l'ai obtenu de la
bouche du directeur, il n'aura pas cette maitresse l'année prochaine. Mais j'ai peur de tomber sur le même modèle... dans cette école il y a une équipe très soudée et en place depuis
longtemps (Entre 8 ans et 15 ans) pour 70% des effectifs. Fiston a été étiquetté "bon a rien" et nous ses parents "Emmerd*** de service"... et l'info se passe tous les ans.. (je l'ai appris de la
bouche de la maitresse de CE1 qui m'avait dit "mme maitressedecp m'avait dit que vous cherchiez la petite bête", et cette année la maitresse de CE2 nous dit "mme maitressedeCE1 m'avait prevenue
que vous étiez procéduriers"...


 


Alors je ne sais pas quoi faire pour la rentrée... laisser sa chance à l'enseignante (au risque de tomber sur une personne obtue, et décourager encore un peu plus fiston), ou bien contacter
l'académie, et expliquer notre cas, afin que la nouvelle enseignante soit suivie mais aussi aidée... (je pense qu'elle risque de se braquer, et de le prendre mal!)...


Pour le moment je ne sais pas...


 



Nathalie 13/07/2012 15:48

As-tu pu contacter la référente précocité de ton académie (quelle académie au fait ?)

C'est sûr qu'on ne peut faire boire une âne qui n'a pas soif. Mais l'an prochain sera une année nouvelle.
Sais-tu quel(le) instit il aura ?

Pour nous ce fut le contraire... le privé a été obtus et le public a devancé nos demandes (PPRE, enseignement différencié, glissement programmé l'an prochain dans le ce2/cm1..).Bon, son instit
future ne sera pas sa perle de ce1, ni celle très sympa de son décloisonnement ce2.. mais je croise les doigts (et elle a la chance d'avoir un copain THPI dans sa classe..ils sont deux et ça change
tout).

Il n'y aura qu'un seul cm1 l'an prochain ?

J'espère que vos vacances permettront à chacun de reprendre des forces avant une nouvelle rentrée.

Biz à toute la famille

apres21h 21/07/2012 19:08



Pas d'autre enfant précoce, le seul que je connais est parti de l'école l'année dernière, après avoir eu l'enseignante de CE1 de mon fils, qui a dit des horreurs à sa maman, celle-ci l'a mis en
privé.


 


Pour le moment, je suppose qu'il aura l'institutrice qui s'occupait des CM1 l'année dernière, mais l'autre classe de CM1 sera tenue par son enseignante de cette année (qui passe donc du CE2 au
CM1)...



Plouf_le_loup 12/07/2012 17:16

Je peux dire un gros mot ? Cette instit est une connasse. Point.
Malheureusement aussi, elle est d'une banalité affligeante, des comme elle j'en ai croisé des paquets, il semble que l'humiliation soit considéré en France comme une méthode pédagogique, et chez
nous les dégâts faits à l'époque se paient encore aujourd'hui, même après 4 années pleines d'IEF pour notre grand (plus longtemps pour sa soeur qui s'en est mieux remise, mais elle n'est pas
autiste, elle, et a beaucoup moins subi d'attaques gratuites et méchantes même si elle en a été témoin et que cela l'a marquée aussi). Franchement, j'espère que ton loustic se remettra mieux que le
mien d'avoir eu la misère de croiser pareille cruauté gratuite.

Ravie en revanche pour ta puce