Chaos...

Publié le par apres21h

Il y a des moments dans la vie ou l'on a l"impression que l'on avance dans la nuit, dans le froid, dans un tunel dont on ne voit pas le bout et sa lueur rassurance. 

Ce mois de mai a été pour toute la famille Apres21h, l'un des pires... ( Je dis l'un parce que je suis persuadée que la vie nous réserve encore de bon moments comme celui-ci ).

 

Cela ne t'as pas échappé, le joli mois de mai n'a pas vu arriver comme d'habitude, le temps des cerises, le début des beaux jours, les premiers repas pris sur la terrasse, la valse des petites robes légères et des chaussures ajourées... Non le mois de mai a été une successsion de pluie, de froid, de tiede humide, de ciel sombre, de giboulées, je n'ai pas pu éteindre le chauffage, et nous avons même fait quelques flambées tellement les soirées étaient fraiches. Notre radiateur en est même tombé en panne...

 

tempete.36971.jpg

 

Et puis, toute la famille a été malade, et pas qu'un peu. Nous avons tous attrapé une sorte de grippe (dixit le docteur), qui nous a apporté fievre jusqu' 40°C, toux, courbatures, et épuisement. Une pandemie s'est donc emparée de notre foyer, et les uns après les autres nous avons sucombé.

Evidemment, les symptomes ne durent pour chacun que quelque jours. Mais à peine nous étions nous sortis (plus ou moins) de cette pseudo-grippe, que nous nous sommes mis à être de nouveau malades...

Les bactéries ce sont alors déchainées: Double otite accompagnée d'une angine, d'une conjonctivite et d'un muguet pour la puce. Une bronchite, une angine, une otite et une sorte d'infection bucale due vraisemblement à un blessure infectée pour mon fiston. Quant à monsieur apres21h, il a cumulé une angine, une bronchite une sinusite, et puis une sorte d'infection de la peau pour laquelle il est encore traité à ce jour avec moultes crèmes antibiotiques... Quant à moi-même à peine remise de la pseudo grippe, c'est par une angine, une bronchite et une conjontivite bactérienne que j'ai été attaquée... que du bonheur... Au passage, et en même temps, une gastro a fini de nous pomper nos dernières forces, à tel point que le médecin en voyant mon 9 de tension, m'a prescrit un coktail de vitamines...

 

medicaments-600x400--1-.jpg

 

 

Comme-ci tout cela ne suffisait pas, il était prévu que le mois de mai soit un mois particulièrement chargé à mon travail, un mois pendant lequel il m'était interdit d'être absente, pour quel que raison que ce soit (sauf peut-être la mort!... ).

En fait, la ou je travaille, nous devons être deux minimum, pour que les locaux puissent ouvrir, et que notre activité se fasse. Et comme pendant tout le mois de mai, nous n'étions justement que deux, non seulement nous avons eu plus de travail, mais l'absence de l'un ou l'autre avait des conséquences importantes.

Alors bon an mal an, je suis allée travailler. J'ai evidemment refusé l'arrêt de travail proposé par le médecin. Malgré tout j'ai quand même du m'arrêter, pour garder au chaud, d'abord ma fille, qui n'était pas en état d'aller à l'école un matin, puis mon fils la semaine suivante, que j'ai du aller chercher en catastrophe directement à l'école en fin de matinée... Tout cela a engendré de gros problèmes, quelques piques acerbes de la direction, du travail à rattraper, une série de reproches à peine dissimulés, et la tension qui est montée d'un cran...

 

 

gestion-priorites.jpg

 

Par ailleurs ce mois a été marqué, par pas mal d'administratif à faire en raison des réunions éducatives à l'école (je te prépare un article la dessus), des dossiers à remplirs et des professionels à trouver pour préparer la prise en charge du fiston à la rentrée (qui deviens impérative, car il est en train de sombrer, je t'en parlerai également plus tard).

 

 

paperasse.jpg

 

 

Enfin, au milieu de tout cela il ya la vie, l'autre, celle ou l'on doit préparer le repas, nettoyer la maison, s'occuper du linge, des devoirs, du jardin, de payer les factures (oups...) mais aussi de la gestion quotidienne des différences des enfants...

 

Et la mon ami, c'est vraiment le chaos... Quasiment rien de ce qui aurait du être fait ne l'a été pour cause d'épuisement familial... Une quantité inavouable de linge à laver , tout autant a repasser, du bazard dans toutes les pieces de la maisons, de la poussières sur les meubles (et en dessous), les chambres des enfants dans un état tel que je dois me contorsionner pour les coucher, une puce pas correctement stimulée et encadrée pendant un mois et qui a un peu régresser, et mon loup en roue libre.


2603.jpg

 

Bref, même si la semaine de grand soleil m'a fait un bien fou, que j'ai repris du poil de la bête, c'est encore le chaos dans la maison... et je ne sais pas comment gérer tout ça!

Mais rassures toi, comme je l'expliquais à mon amie Christine (qui m'a téléphoné cet après-midi, devant mon silence persistant), je ne suis pas morte... (encore que si l'on regarde bien, on peut penser que je suis décédée et que ma maison est squattée par une horde de voyous bordéliques et sans gène...  )

 

Bon alors des idées pour m'en sortir? Et sinon toi ce mois de mai?  

Publié dans Humeur du jour

Commenter cet article

Nadine 13/06/2012 08:36

Alors, où en est-tu ? ça va mieux ?

LaMaman 10/06/2012 19:10

Je suis comme toi, je pense: "Laisse couler" mais il y a toujours des relents d'éducation mal faite et de mère hyper-maniaque qui me hante...Alors je range, je repasse (bravo Plouf, je t'envie!),
je lave mais dans la limite du raisonnable on va dire. Quoique avec l'âge et l'autisme qui s'est installé à la maison, finalement je me suis un peu détendue côté ménage!

Pour les pépins de santé, là vous avez fait fort. Surtout aller bosser en étant totale HS, c'est tout simplement impensable pour moi (à la fois, je bosse pas).
Mais faites-y attention à votre santé, celle-là on en a qu'une et elle est précieuse!!!

Je souhaite à toute la tribu des jours meilleurs et un bazar qui aurait la bonne idée de se résorber tout seul...
ValérieJ

Plouf_le_loup 06/06/2012 21:17

J'ai cru aussi que c'était chez toi, et je ne trouvais pas qu'il y avait drame en perspective. Oh ça va hein, nos maisons sont tellement aseptisées en temps normal, elles peuvent bien survivre à un
peu de berdol ! Alors si en plus c'est même pas chez toi, petite joueuse hé ! :-Þ
Ravie d'avoir pu te faire rire un peu avec Eugène (c'est sa spécialité aussi, il te remercie il est content -je parle le Eugène fluent, un peu trop d'ailleurs parfois, alors je fais donc
l'interprète). Et continue à dédramatiser, ça se fera quand même :)

Nadine 06/06/2012 19:25

Oh, j'ai vraiment cru que c'était chez toi !!! ben alors, si ça n'est pas si grave, ça peut s'arranger facilement. Courage !
Pour la propreté, ça ne fait pas pas en un jour, même s'il y a des petits moments de régression, pas de panique, il faut voir à plus long terme, ça va se faire !

Nadine 06/06/2012 16:22

Commence par relativiser : vous avez été tous malades, mais heureusement rien de grave ! Les reproches de l'employeur ? cause toujours ...
Alors chaque jour: une machine à laver en route, rangement et nettoyage d'une pièce ! (on en profite pour faire du tri, voir Plouf et Eugène ...)
Dans un tel bazar, le moral ne peut pas revenir (mais les microbes, si !!!)

apres21h 06/06/2012 19:04



Bon évidemment la photo du bas n'est pas de chez moi!... c'est quand même pas le bazard autant que ça.


Je note les conseils, en fait quand on se sent débordé on ne sait plus par quel bout commencer... ça me permet de poser les choses...


Merci de ces encouragements, je suis sûre que je vais y arriver... disons que parfois, un vent de panique me saisi, (la petite régression de ma fille surtout sur la propreté diurne acquise il y a
quelques mois, m'a fait vraiment flipper).


 


Certes voir le bazard tous les jours , ça ne met pas de bonne humeur le matin!